Coopération Internationale, Action Humanitaire et Développement Durable

Le Master Coopération Internationale, Action Humanitaire et Développement Durable-(CA2D)- est une offre de formation interuniversitaire, fruit du partenariat entre l’Institut des Relations Internationales du Cameroun (IRIC) et l’Université de Padoue en Italie.

Pensé non seulement dans l’optique de contribuer au renforcement de la diversification de l’offre de formation de l’IRIC, mais également pour combler le déficit de formation en Afrique subsaharienne dans les domaines aussi variés que la coopération décentralisée, l’humanitaire et la gestion durable de l’environnement, le Master CA2D a pour objectif, au regard de son objet d’étude, de produire des cadres avec des compétences avérées dans la planification, la gestion et la bonne gouvernance des actions liées au développement. Ces études sur la gestion durable des territoires, de la coopération, des questions humanitaires et de l’environnement seront dispensées par des Universitaires aguerris et des Experts praticiens issus de diverses nationalités. En cela, le Master CA2D apparait comme un cadre de formation idéal pour des professionnels désireux de maitriser les systèmes de management pluridisciplinaire qui s’inscrivent dans la, durabilité.

L’intérêt du Master CA2D réside non seulement dans le fait qu’il constitue non seulement un creuset de l’émergence des diplômés immédiatement opérationnels, mais également en ce qu’il permet-du fait de la co-diplômation- aux diplômés de poursuivre leurs études à l’étranger et surtout de travailler dans les milieux professionnels très variés.

I.2. Identification et localisation

Structure d’accueil de la formation : Université de Yaoundé II

Structure(s) dans lesquelles se déroulera la formation : Institut des Relations Internationales du Cameroun (IRIC) et l’Université de Padoue.

 

L’urgence de la spécialisation des compétences se fait ressentir de plus en plus de nos jours. Cette réalité préoccupante a poussé le système éducatif camerounais et plus précisément l’enseignement supérieur à adopter des réformes incluant la professionnalisation des enseignements.

Aux défis d’ordre professionnels, il convient d’ajouter ceux économiques[1]. En effet, les institutions (publiques et ou privées) et les ONG (locales et ou internationales) ont besoin pour leur fonctionnement optimal des ressources humaines dotées de compétences spécifiques et adaptées à leurs missions respectives. A cela s’ajoute le fait que l’entrée en force des questions environnementales dans les politiques internationales, obligent les Etats africains à employer de hauts fonctionnaires compétents pour affronter et mener d’incontournables négociations aussi bien avec les pays tiers qu’avec les Institutions Internationales.  C’est le lieu de le dire ici, la réalisation des Objectifs de Développement Durable adoptés en septembre 2015 passe aussi par la prise en compte de ses principes dans les programmes d’enseignement.

L’implémentation d’un mode de gestion durable des institutions pour un  développement économique durable passe aussi par la formation des compétences en la matière : d’où la  présente offre de formation.

L’intérêt de cette formation réside aussi dans sa pluridisciplinarité et dans le fait que sa double localisation permettra une mobilité des apprenants et des formateurs.

Le programme de formation du Master CA2D  est donc conçu dans l’optique de doter les apprenants des compétences managériales  spécifiques  à même d’édifier des sociétés humaines respectueuses des valeurs et principes du Développement Durable général, et du développement économique en particulier.

 

 

II.1. Opportunité socioéconomique du programme

II.1.1. Application du programme

Le Master CA2D offre des formations professionnalisantes dans trois spécialités :

  • Coopération Internationale et coopération décentralisée pour le développement durable
  • Coopération au développement et Action Humanitaire
  • Management Environnemental et Développement Durable

Ces spécialités  participent du renforcement des capacités aussi bien des professionnels que des étudiants en formation initiale.

La détermination des spécialités du Master n’est pas une création ex-nihilo, elles procèdent non seulement de la prise en compte des opportunités d’insertion professionnelle qu’offre aussi bien le contexte national qu’international dans ces domaines, mais aussi et surtout des défis qui interpellent la Communauté internationale en la matière. En raison de l’insuffisance des spécialistes dans ces domaines et des défis socio-économiques et du développement durable qui interpellent l’humanité aujourd’hui, il ne serait pas exagéré d’y voir des opportunités justifiant la mise en place du Master.

 

II.1.2. Enjeux et tendances

 

Au regard des innombrables défis (la pauvreté, l’insécurité des personnes et des biens, la violation des droits de l’Homme, l’instabilité socio-politique changement climatique…) qui interpellent la Communauté internationale, celle-ci a pu mettre en place des mécanismes d’appui pour soutenir les initiatives (initiatives étatiques et non étatiques) qui participent du relèvement de ces défis.

Il semblait donc indiqué  et stratégique pour l’IRIC et l’Université de Padoue d’œuvrer à la formation des spécialistes dans ces domaines, ce qui va leur permettre de bénéficier des appuis prévus en la matière. Ces appuis participeront incontestablement de l’amélioration de la qualité de formation dans le cadre du Master CA2D.

 

 

II.1.3. Marchés du programme

  • Ligne directrice 1 : résultats de l’étude sur le bassin d’emploi pour programme en création.
  • Ligne directrice 2 : résultats de l’enquête de satisfaction (modification de programme).

En raison de l’insuffisance des spécialistes  dans les domaines aussi variés que la coopération pour le développement, l’humanitaire et le management environnemental, et aux défis qui interpellent l’Humanité en termes de lutte contre la pauvreté, l’instabilité socio-politique, l’insécurité des personnes et des biens, la violation des droits de l’Homme, le changement climatique, etc,  le Master CA2D apparait comme un canal d’insertion professionnelle pour les étudiants en formation initiale, et un cadre de valorisation des compétences des professionnelles et de renforcement des capacités des professionnels. L’intérêt du Master CA2D réside aussi dans le fait que certains Modules de formation sont conçus dans l’optique de doter les étudiants des compétences susceptibles de leur permettre d’exceller dans l’auto-emploi. A ce titre, le Master offre des opportunités susceptibles d’intéresser aussi bien les étudiants en formation initiale que les professionnels.

 

II.1.4. Emplois du programme

  • Ligne directrice 1 : résultats de l’étude sur le bassin d’emploi pour programme en création.
  • Ligne directrice 2 : résultats de l’enquête de satisfaction (modification de programme).

Au regard des contenus pédagogiques du Master CA2D, les diplômés auront la possibilité de travailler dans les milieux professionnels camerounais et étrangers.

 

II.1.5. Attrait du programme

L’attrait du Master CA2D  se situe à plus d’un titre :

  • Formation en mode blended (en présentiel et en ligne) ;
  • Possibilité d’effectuer une formation continue
  • Co-diplômation
  • Mise en situation professionnelle des apprenants
  • Possibilité de création des start-up
  • Formation adaptée au contexte et aux besoins des entreprises
  • Possibilités d’effectuer des stages académiques et de poursuivre des études doctorales partout dans le monde ;
  • Possibilité de mobilité (tant des apprenants que des formateurs).

 

II.2. Opportunité systémique

En tant qu’offre de formation dans les domaines liés aux questions  internationales, le Master CA2D se situe en droite ligne des offres de formation de l’Institut des Relations Internationales du Cameroun et de l’Université de Padoue.

II.2.1. Programmes au niveau international

Les spécialités du Master CA2D sont également proposées par plusieurs institutions universitaires. La spécificité du Master CA2D réside dans le fait qu’il associe les questions relatives au management des projets et du développement durable. La mise en adéquation de ces différents aspects vise à la fois à offrir aux étudiants une formation  reposant sur la prise en compte de la problématique du développement durable et à les doter des compétences devant leur permettre d’exceller dans l’entreprenariat (management des projets).

II.2.2. Programmes de formation et de recherche au niveau national

Il existe certes au niveau national, des programmes de formation en management en général, mais très peu sont les institutions qui offrent des formations dans les domaines aussi spécialisés que ceux que propose le Master CA2D. C’est dire que le Master participera du renforcement des offres de formations spécialisées en management durable des Institutions.

II.2.3. Place du grade à ce programme

La formation sera dispensée à la fois par des Universitaires et par des Experts praticiens.

S’agissant des Universitaires, les enseignements seront dispensés pour l’essentiel par des Professeurs de rang Magistral.

Pour ce qui est Experts praticiens, une attention particulière sera accordée à ceux qui disposent d’une expérience avérée  dans les différents domaines de spécialisation que propose le Master.

II.3. Opportunités institutionnelles

En tant qu’offre de formation en partenariat, le Master CA2D jouit déjà d’un atout majeur. L’Université de Padoue, tout comme l’IRIC, pourront valablement faire valoir ce partenariat à l’effet d’obtenir des appuis techniques (mise à disposition des Universitaires ou des Experts praticiens, octroi des stages académiques et professionnels…) ou financiers d’autres institutions (Universités, Fondations, ONG…)

II.4. Conclusion partielle

Au regard des informations exposées ci-haut, il apparait que l’offre de formation du Master CA2D est une opportunité à saisir et à capitaliser. Sa mise en œuvre participera de la promotion  de l’insertion professionnelle, du développement de la science, et de la promotion des sociétés humaines respectueuses des principes de la durabilité dans un environnement interculturel.

 

Objectif de Développement Durable N°8 : « promouvoir une croissance économique soutenue, partagée, durable, le plein emploi et un travail décent pour tous ».

III.1. Finalité, buts et objectifs du programme

III.1.1. Finalité du programme

Doter les étudiants des compétences avérées dans la planification, la gestion et la bonne gouvernance des actions de développement leur permettre de travailler dans les milieux professionnels africain, camerounais et international.

III.1.1. Buts du programme

Mettre en place une offre de formation propice au renforcement des actions promotrices de la décentralisation ; des questions environnementales et de durabilité dans le Monde.

III.1.3. Objectifs du programme

  • Mettre en place un cadre de formation professionnelle en coopération internationale, action humanitaire et développement durable;
  • Former par promotion 105 étudiants dans les trois spécialités du Master (coopération au développement et action humanitaire ; management environnemental et développement durable ; coopération internationale et coopération décentralisée pour le développement), soit 35 étudiants par spécialité ;
  • Mettre en place un mécanisme de mobilité des étudiants ;
  • Mettre en place des conditions devant permettre aux diplômés du Master CA2D de travailler en Afrique, au Cameroun et au niveau international.

 

III.2. Compétences recherchées

III.2.1. Compétences génériques

Le programme vise à développer les compétences professionnelles en coopération internationale, action humanitaire et développement durable.

 

 

 

III.2.2. Compétences spécifiques

Les compétences spécifiques recherchées sont les suivantes :

  • Experts en coopération au développement et action humanitaire, capables d’intervenir dans des situations de crise humanitaire et dans les projets de coopération au développement des ONG, au titre de coopérants et experts.
  • Experts en management environnemental et développement durable, capables d’intégrer de manière systématique les outils du management environnemental
  • Experts en coopération internationale et coopération décentralisée pour le développement, capables de mettre en place, animer, planifier et coordonner l’ensemble des initiatives des services publics et collectivités locales dans le domaine de la coopération internationale et décentralisée.

 

III.3. Méthodes et techniques d’apprentissage

  • Cours Magistraux en présentiel et en ligne
  • Forums dans les classes virtuelles (deux classes virtuelles par spécialité, soit six classes virtuelles au total) ;
  • Travaux Dirigés en présentiel et en ligne ;
  • Contrôles Continus en présentiel et en ligne;
  • Conférences/Séminaires professionnels.

III.4. Mode d’évaluation pédagogique

L’évaluation est à la fois théorique et pratique, et elle sera inscrite dans un processus continu avec un examen final pour les Modules de formation.

Forums en ligne

Les Cours Magistraux seront mis en ligne et des Forums de discussion seront ouverts dans les classes virtuelles. Les Forums en ligne seront animés par des tuteurs.

La participation des étudiants dans les Forums sera évaluée sur la base d’un Guide conçu à cet effet (10% de la note finale).

Travaux Dirigés

10 % de la note finale.

 

Contrôles Continus

10 % de la note finale.

Examen final

70 % de la note finale.

III.5. Durée de la Formation

Durée de la formation : quatre semestres

 

III.6. Organisation pédagogique

            Le Responsable pédagogique assure la coordination des activités d’enseignement et de recherche en accord avec la Commission Didactique. Il est assisté dans cette tâche par le Point Focal du Master.

 

 

III.8. Conditions d’admission dans le programme

  • être titulaire d’au moins d’une Licence en droit, en science politique, en Lettres et Sciences humaines, en sciences économiques ou de gestion, d’un diplôme d’ingénieur dans le domaine de l’agroforesterie de l’environnement et du génie civil ou de tout autre diplôme universitaire reconnu équivalent par le Ministère de l’Enseignement Supérieur.

 

III.8.1. Public cible

  • Candidats détenteurs d’une licence en droit en science politique, en Lettres et Sciences humaines, en sciences économiques ou de gestion, d’un diplôme d’ingénieur dans le domaine de l’agroforesterie de l’environnement et du génie civil ou de tout autre diplôme universitaire reconnu équivalent par le Ministère de l’Enseignement Supérieur.
  • .Des chefs communautaires ;
  • Les Leaders ;
  • Les Responsables d’entreprises ;
  • Les Administrateurs Civils ;
  • Les Promoteurs d’ONG ;
  • Les PME

 

 

 

 

 

III.8.2. Conditions générales

  • 01 formulaire dûment rempli à retirer à l’IRIC au Bureau du Master CA2D ou sur le site du MINESUP : http//www.minesup.gov.cm ou de l’IRIC iricuy2.net
  • 01 copie certifiée conforme de l’acte de naissance datant de moins de trois (03) mois ;
  • une copie certifiée du diplôme le plus élevé avec relevé de notes, signés par les autorités académiques compétentes ;
  • 01 certificat médical ;
  • 01 curriculum vitae ;
  • 01 photo 4×4 ;
  • 01 lettre de motivation précisant le projet professionnel sur deux pages maximums ;
  • 01 enveloppe A4 timbrée à 500 FCFA comprenant les nom et adresse complets du candidat ;
  • 01 reçu de versement de vingt-cinq (25 000) CFA représentant les frais d’étude de dossier, frais non remboursables sur le compte du Master.

 

III.8.3. Conditions particulières

  • être titulaire d’au moins d’une Licence en droit en science politique, en Lettres et Sciences humaines, en sciences économiques ou de gestion, d’un diplôme d’ingénieur dans le domaine de l’agroforesterie de l’environnement et du génie civil ou de tout autre diplôme universitaire reconnu équivalent par le Ministère de l’Enseignement Supérieur.

 

 

III.8.4. Conditions particulières pour celles et ceux qui ne sont pas détenteurs du diplôme requis

Ce type de candidats devra présenter une équivalence du diplôme dont ils sont détenteur.

III.8.5. Remarques

            Le Master admet à la fois les candidats d’expression anglaise et française.

 

III.9. Effectif annuel des apprenants

Cent cinq (105) étudiants par an dont 35 étudiants par spécialité du Master.

III.10. Origine géographique des étudiants attendus

  • Cameroun
  • Afrique
  • Monde

IV.1.1.2. Organigramme

 

– Le Titulaire du Master

– Le Coordonnateur Pédagogique

-Le Point Focal,

-La Commission didactique, (Directeur, Coordonnateur Pédagogique, Les Chefs de   Département)

-Le Contrôleur financier spécialisé auprès de l’IRIC,

-L’Agent comptable du CA2D

-L’Agent financier

-Le Comptable matières

-L’Agent  Technique,

-La Secrétariat technique comprenant la Secrétaire didactique et une secrétaire

-Une équipe d’appui administratif et logistique.

 

 

 

IV.2. Coût du programme proposé

 

  • 755  000/AN X 2
  • Nombre d’apprenants 105, dont 35 par spécialité

Le Responsable

ESOH ELAME
ESOH ELAME